Boris Nzebo

Biographie
Expositions

Boris Nzebo a commencé sa carrière artistique par la peinture sur commande d’enseignes de salons de coiffure et de beauté. Cette initiation par la peinture publicitaire marque son identité artistique.

Autodidacte, il s'est formé auprès des artistes Koko Komégné, Hervé Yamguen et Goddy Leye. En 2007, il effectue une résidence à ArtBakery, à Bonendale-Douala, au cours de laquelle il se frotte à différents mediums : vidéo, photo, installation et performance. À l’Espace doual’art, il est l’assistant d’artistes tels que Faouzi Laatiris (2007), Ato Malinda, Tracy Rose et Mariela Borello (2009) qui par leurs échanges, discussions et projets artistiques, participent à son éducation. Cela lui donne l’occasion de travailler d’autres matériaux et techniques (plastique, peinture corporelle, aluminium, pochoir...).

Par la suite, il affirme sa thématique singulière, qui consiste à explorer la coiffure dans l'espace urbain. Il y voit les signes du rang social, de l'expression d'une pensée, d'une appartenance culturelle. En avril 2008, il présente son travail pour la première fois, au Carré des artistes à Douala. En juin 2009, il participe à l'exposition Jeunes Regards Urbains à l'espace doual'art, avec deux autres jeunes artistes camerounais. À partir de 2010, il participe à de nombreuses autres expositions collectives, au Cameroun et à l'étranger : en 2010 à la Maison Revue Noire (Paris, France) et Savvy Contemporary (Berlin, Allemagne), en 2011 à la Fondation Blachère (Apt, France), puis en 2011 et 2012 à l'Art Paris Art Fair et l'Ifa-Galerie de Berlin. Sa pièce Tête en l'Hair a été présentée dans l'exposition 30 et presque-songes de Joël Andrianomearisoa à l'Espace doual'art. Il a à son actif deux expositions individuelles, In & Out of my head, doual’art (Cameroun, 2010) et Vil-Visages, à l'Institut Français de Yaoundé (Cameroun, 2011). En avril 2013, ses toiles sont présentées par doual’art à la foire internationale d’art contemporain Art Dubai (Doubaï), où elles rencontrent un grand succès. Il est remarqué par la galerie Jack Bell à Londres qui lui offre depuis lors plusieurs expositions collectives dans des foires (1:54 à Londres et à New York).

A partir de 2016, il est régulièrement exposé par la Galerie MAM (Douala) lors de foires et biennales internationales (Dak'Art, Art Paris Art Fair, AKAA, ART X LAGOS...).