Mehdi Melhaoui

Biographie
Expositions

Mehdi Melhaoui est un artiste marocain franco-allemand, né à Casablanca en 1983. Diplômé de l'EPCC en 2010 (école supérieur des Beaux-Arts de Montpellier) avec les Félicitations du jury, il démarre très tôt son parcours professionnel. Dès 2003, Mehdi Melhaoui participe à des expositions collectives au Maroc, en Algérie, en Allemagne et en France. Artiste pluridisciplinaire, Mehdi Melhaoui évolue entre les sculptures en bronze, acier, inox, il travaille les matériaux composites, la taille de pierre ainsi que la menuiserie et l'ébénisterie. 2007 marque le début d'une série de commandes publiques et de prix qui récompensent son travail notamment le Prix de la sculpture contemporaine MAIF en 2010. Dans la même année, une commande publique du Languedoc Roussillon donne naissance à "Boat", une sculpture en bronze et inox que l'on peut découvrir au musée Henri Prades à Lattes. Cette oeuvre s'inscrit dans une problématique chère à l'artiste et plus que jamais d'actualité, qui concerne les flux migratoires en Méditerranée. L'exposition Points d'Ancrage au musée de Lattara a parmi à Mehdi Melhaoui d'aborder avec une surprenante faculté d'évocation poétique, les questions essentielles liées aux migrations, celles là même qui poussent certaines personnes à quitter leur pays natal, à tenter l'exil, le nomadisme, l'expatriation, la fuite. Les matériaux et les formes diverses qu'il exploite, issues d'embarctions usagées et précaires, trop souvent vouées au naufrage, (vieux cargos, zodiac élimé, canoë de fortune...) ou l'évocation des corps épuisés et flottants de trop nombreux noyés, constituent autant d'expressions différentes qui au delà  d'une vérité tragique, semblent revenir  toujours à la même préoccupation, entre utopie et réalité, non sans une note de gravité : "Partir et laisser les autres, choisir de rester sur la rive, regarder l'horizon, imaginer l'autre côté, une seule terre pour un partage des cultures, un retour aux origines, signant peut la possibilité d'une nouvelle humanité."